Le destin du Titanic… Sans son chat!

Tout le monde connait le Titanic, son tragique destin, que ce soit via la littérature ou même le cinéma!

Un endroit que je vous conseillerais pour en savoir plus, son histoire étant cataloguée de A à Z, c’est le musée y faisant référence à Belfast, en Irlande du Nord

Dépêchez-vous d’y aller, car la livre sterling est au plus bas question du change face à l’Euro mais aussi tant qu’il ne faille pas encore de passeport....

De récentes plongées ont décelé que l’épave n’en avait plus pour très longtemps tant les détériorations dues à l’eau de mer étaient profondes, la structure étant encore visible mais son “corps” ressemblant davantage avec le temps à un gruyère...

Je n’avais quand même pas l’intention d’aller voir cette vieille carcasse au fond de l’océan, donc je préfère penser aux rescapés, bien qu’ils soient (sûrement) tous morts de nos jours, plus de 115 ans après le naufrage

D’où ce post et cette anecdote dont certains riront, quant aux autres, amis des animaux, ils penseront simplement à “l’étoile divine”

Selon les livres de bord établis en 1912, il y avait au moins un chat à bord, j’aurais dû dire une chatte prénommée Jenny, mascotte de l’équipage, mais avant tout reconnue pour ses talents de chasseuse de rats et autres souris!

Au moment de la catastrophe, elle était accompagnée de 4 petit(e)s qui auraient donc perdu la vie avec leur mère…

Mais une légende qui a les reins solides, véhiculée en plus par un machiniste à l’époque, nous raconte le contraire!

Celui-ci, un certain Jim Stockerman, avait eu un pressentiment au moment d’embarquer voyant Miss Jenny en descendre avec sa progéniture, évitant de ce fait de participer au tragique destin du paquebot et de ses passagers…

Une belle histoire ou un beau mensonge, plus personne n’est là pour apporter le doute!

2 thoughts on “Le destin du Titanic… Sans son chat!

    • on oubliera évidemment pas la tragédie mais il y en a eu bien d’autres depuis dont on ne parle jamais..
      bonne semaine sous le soleil

Leave a Comment