Embouteillage un jour, embouteillage toujours…

Sujet d’actualité, le dérèglement climatique et une cause écologique qui consiste à utiliser un vélo plutôt que sa voiture!

C’est vrai qu’avec la météo actuelle, des niveaux de pollution sans précédents ont été atteints, à croire certains il est même mieux d’être cycliste ou piéton que passager d’une automobile

Qui dit pollution, dit évidemment densité de trafic qui n’est pas facilité en ces congés de Pâques par des travaux en tout genre portant rapidement dès le petit matin le nombre de kilomètres de files sur notre petit Royaume vers les…200 kms!

Mais outre, le fait de s’énerver derrière son volant, ce qui n’est pas bon pour notre petit santé, tout ce retard a un coût que certains chiffrent à 10€ pour un conducteur ordinaire mais 80€ pour un chauffeur de camion

Sachant que des villes comme Bruxelles ou Anvers entre autres engendrent respectivement 171 et 131 heures de retard par an, on peut donc aisément chiffrer le manque à gagner à plus de 4 milliards d’euros soit entre 1 et 2% du PIB belge!

Effrayant…mais quel rapport avec l’Irlande?! Et bien, nos voisins sont encore plus mal logés que nous…

C’est ainsi que les villes de Belfast et Dublin affichent des niveaux supérieurs d’embouteillages, soit respectivement 52 et 50 minutes par jour à l’arrêt, et ce malgré l’instauration d’un péage sur le ring de la capitale irlandaise

Il y a pire, il y a toujours pire, il suffit de penser à la ville de Bangkok et de ses 244 heures perdues chaque année, ou encore à la capitale chinoise, Beijing, où en 2010, il a fallu 12 jours pour résorber un embouteillage monstre de près de 100 kms…

Leave a Comment