Attention aux mots!

Deux ans après le référendum, les Britanniques semblent ne plus vouloir du Brexit, tant les sondages sont partagés, chaque opinion attirant +/- 40% d’adhérents, les autres étant indécis…ou sans opinion.
référendum-britannique-d-ue-de-brexit-67424302
Ce qui nous inquiète cependant, ce sont les discours récents du Premier ministre anglais, Theresa May, qui prône ouvertement le retour aux frontières entre les 2 Irlandes, vu l’appartenance avouée et jamais désavouée de la République à l’Union européenne.
Certains spécialistes en politique ayant pignon sur rue, estiment même que ce genre de discours ne peut qu’amener à une “totale remise en question” des accords de paix signés en 1998.
640px-Time_for_Peace
Elle ne parle pas de frontières telles qu’on les connaissait il y a 30 ans, mais quand même d’une ligne physique, “virtuelle” entre le Nord et le Sud ce dont l’Union ne veut en aucun cas entendre!
En clair, ce type de discours intransigeant peut avoir d’énormes répercussions au Nord déjà en proie ces derniers temps à des “débordements” , discours qui verserait pas mal d’eau apportée au moulin des nationalistes Nord-irlandais
file-20180416-577-1jo7hzu
Économiquement parlant, qu’ils soient républicains ou nationalistes au Nord, ils ne comprendraient pas de même que l’Eire, la création d’une quelconque frontière, visible ou non.
_90911301_c5b48218-424a-41c4-9b6b-638600ec508f

29 mars 2019, Deadline for the Brexit !

2 thoughts on “Attention aux mots!

  1. hello Phil
    oui ça risque d’être un sérieux problèmes ” si ” j’entends que certains parlent de refaire un référendum mais pas sûr du tout..
    un retour aux frontières avec l’Irlande est destructeur mais je pense que si ça devait arriver ils feraient ” un arrangement ” la paix est très fragile
    bisous et bonne fin d’aprem ☺☺

Leave a Comment