Pénurie du saumon, explosion des prix…

Qui dit saumon, dit bien souvent pêche en Irlande ou en Ecosse. De nos jours, je connais encore quelques personnes qui font de ce sport un périple annuel vers des rivières pourtant de moins en moins poissonneuses.
6517-132195616-650x0-1
Une chose est sûre est que le saumon “sauvage” est en voie d’extinction, un vide pallié par des fermes d’élevage, de manière à pouvoir continuer à fournir les consommateurs de par le monde, et pourtant…
On parlera de concours de circonstances, je parlerai plutôt de réveil de la nature…
On trouve dans le commerce des saumons fumés en provenance de Norvège, d’Ecosse et même d’Irlande, chacun y trouvant son bonheur selon que l’on l’aime plus sec, moins gras ou tout simplement “naturel”.
L’aquaculture, l’élevage de saumons, a des limites de quantité par zone exploitée, un bassin de 45 mètres de profondeur voyant sa population limitée à 160.000 spécimens, autant pour des raisons de toxicité de l’eau à long terme que pour des raisons “humaines” quant au stress que pourrait développer une trop grande promiscuité de poissons.

Donc, pourquoi commence-t-il à y avoir un manque, je ne parle pas d’une demande locale comme à Kenmare, au sud-ouest de l’Irlande, mais bien des desiderata de par le monde…
image00
C’est là où le bât blesse quand de gros producteurs, où plutôt leurs exploitations, sont frappées par diverses maladies. La Norvège se remet mal de l’infestation des poux de mer dans ses fermes aquacoles ajouté au fait qu’elle doit quelque peu brider sa production,  et le Chili quant à lui se relève cahin-caha de la destruction de 20% de sa production par des algues mortelles.
40168-astilbe-rouge-2
Quand enfin on apprend que l’un fournit 60% du saumon Atlantique et que  l’autre est le 2e producteur mondial, on comprend que les prix exploseront sous peu, vu la demande qui est elle ne fléchit pas et si on ajoute le fait que la Chine va bientôt supprimer les droits de douane sur les importations de poisson, la tendance ne peut que s’accentuer…
A bon entendeur, salut donc, pensez à vos futures fêtes de fin d’année… sans saumon, ou alors en or massif!

Leave a Comment