Coup de foudre en date du 26-11-2006

Quand cela vous arrive, on se sent pétrifié, sans bras, ni jambes… Dans mon cas, ce fut même sans voix tant la beauté de l’endroit m’a séduit… On peut s’extasier sur base de textes et d’informations touristiques, mais quand vous rentrez de plein pied dans le paysage, on reste bouche bée, les yeux n’étant pas assez grands pour tout capter, la respiration assez profonde pour retenir tous les parfums et l’ouïe assez développés pour en saisir tous les murmures… C’est cela que j’ai ressenti la première fois que j’ai mis les pieds en Irlande! Pourquoi et comment j’y suis arrivé est une (autre) longue histoire…

Leave a Comment